Instrumentation d’infrastructures de transport et de bâtiments à risque

Problématique à résoudre, attentes de l’exploitant :

Le creusement de tunnels peut conduire à une déstabilisation des structures de génie civil se trouvant dans leur zone d’influence géotechnique. Dans cet exemple, un programme d’auscultation est mis en œuvre afin de contrôler le comportement de ces structures pendant et suite aux excavations.

SIGDes équipements de mesures (clinomètres, fissuromètres, jauges de déformation, etc.) sont installés sur les infrastructures de transport et les bâtiments à risque, et sont régulièrement interrogés.

Les données d’instrumentation doivent être rapidement confrontées aux données travaux (position et vitesse d’avancement du tunnelier, etc.) afin de pouvoir éventuellement adapter la méthodologie de travaux.

 

 

Solution mise en œuvre par SITES :

Depuis plus de 15 ans, SITES dispose de sa propre plateforme de monitoring : SIMon-e®. C’est un système multi-applications permettant la collecte automatisée et le traitement des données d’instrumentation, ainsi que leur mise en valeur au travers d’une interface web sécurisée.
SIMon-e®

Il permet notamment d’afficher sous forme graphique l’évolution des mesures en fonction du temps ou de comparer diverses mesures entre elles. Il prend en charge également l’envoi automatique d’alarmes en cas de dépassement de valeurs seuils définies dans le cadre du projet. C’est une solution qui est également mise en œuvre dans le cadre du suivi du comportement sur le long terme d’ouvrages exceptionnels (Viaduc de Millau, Villa Méditerranée).

Une brique logicielle dite SIG (Système d’Information Géographique) a été intégrée à SIMon-e®. Elle apporte une dimension de spatialisation des informations. Les données deviennent ainsi des “géodata” qui peuvent être représentées à leur véritable position sur les structures situées dans la zone des travaux et ainsi être confrontées à la position du front de taille.

Résultats obtenus :

Le système proposé par SITES permet la visualisation sous forme de plans des mouvements de terrain : courbes inclinomètriques de part et d’autre de la galerie, courbes d’iso tassement ou d’iso pièze le long du tracé, etc.

SIG
Brique logicielle SIG (Système d’Information Géographique)

Ce système permet également de détecter rapidement les avoisinants à risque, en faisant varier leur coloration si l’un des paramètres d’auscultation dépasse une valeur seuil. En zoomant sur le bâtiment, des symboles apparaissent, représentant les différents indicateurs physiques suivis.

La couleur de ces symboles évolue en fonction de la proximité des mesures vis-à-vis de valeurs seuils.

Cette représentation permet aux différents acteurs du chantier d’avoir en un instant une photographie de l’état des structures avoisinantes et de pouvoir se focaliser uniquement sur les points pour lesquels des actions sont à mener !

 

 

En savoir + sur SITES

2 pensées sur “Instrumentation d’infrastructures de transport et de bâtiments à risque

Commentaires fermés.